Face au risque : la prévention et la répression des violences verbales au travail

05 septembre 2019
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Depuis que le traitement des risques psychosociaux est devenu une composante de l’obligation générale de sécurité, il est courant que la politique des entreprises ne permette pas de prévenir efficacement le risque de violences verbales. Il nous est donc apparu nécessaire de donner des outils utiles à la compréhension d’un sujet face auquel l’employeur peut se retrouver rapidement démuni.

L’évaluation du risque de vio­lences verbales nécessite une réflexion de l’équipe dirigeante autour d’un véritable plan d’action. Il est en effet incontestable que le terme de «violences verbales au travail» ren­ferme de multiples situations allant de l’incivilité aux menaces, en passant par les injures, brimades, grossièretés. Par ailleurs, ce risque peut se réaliser à l’intérieur et à l’extérieur de l’entre­prise, voire jusque sur les réseaux de communications électroniques, dont on sait qu’ils sont favorables aux déni­grements et aux violences.

Veuillez télécharger le PDF afin de lire la suite de l’article :

Article rédigé par : Emmanuel Daoud et Thomas Leone