Le Point : violences, le théâtre au service de la cause des femmes

18 novembre 2019
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

François, cadre de 37 ans, sera jugé pour « viol » et « violences aggravées » sur son épouse Lætitia. Un procès fictif imaginé par la nouvelle association L4W.

Lætitia Desbois a 37 ans. Cette jolie femme vit à Paris et dirige le pôle prêt-à-porter d’un grand magasin proche de l’Opéra. Née à Dijon dans un milieu modeste, elle s’est battue pour gagner son indépendance avant de « monter à Paris » où, de son propre aveu, elle s’est « émancipée ». Divorcée du père de son premier enfant, elle a emménagé avec François Verlet, un cadre séduisant rencontré dans son entreprise. Ils se sont mariés et, comme dans les contes de fées, furent heureux. Au moins au début. Une petite fille est née de leur idylle, âgée aujourd’hui de trois ans.

Les premières violences ont commencé pendant la grossesse de Lætitia. Des mots, d’abord, à la fois culpabilisants et avilissants. Des insultes, ensuite. Et puis les coups. Effusions, contusions… Le cercle vicieux s’est mis en place insidieusement. Les brutalités, psychiques et physiques, sont allées crescendo et ont fini par devenir courantes.

Veuillez cliquer sur le lien afin de lire la suite de l’article :

Violences, le théâtre au service de la cause des femmes

Article rédigé par : agence.majba