Lexis Nexis : évaluation sociale et libertés fondamentales

18 mai 2020
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Le 4 décembre 2019 se tenait au sein de l’Assemblée nationale un procès fictif, et éventuellement prospectif, relatif à l’attribution de notes aux individus par une société fictive, inventée par l’association Les Jurisnautes, et nommée « Rank My Life ». L’occasion pour le cabinet Vigo, aux côtés de Mme la procureure Florence Lardet, de défendre les intérêts d’une personne physique fictive, injustement empêchée d’accéder à un emploi du fait de sa « note sociale » et par la même occasion de rappeler les liens entre toute évaluation sociale et les droits et libertés fondamentaux.

Veuillez télécharger  le PDF  afin de lire la suite de l’article : 

Article rédigé par : Emmanuel Daoud et Imane Bello