Sarasvati.fr : le mal-être des femmes au travail ou le salaire de la peur

21 mai 2019
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Le travail est le lieu de la socialisation secondaire de l’individu, il occupe à cet égard une place centrale dans sa construction identitaire et sociale. Les évolutions contemporaines et le développement des techniques managériales ont renforcé ce rôle majeur en valorisant la réalisation personnelle des individus dans le milieu professionnel.

L’intrusion de rapports de force fondés sur le genre dans les relations de travail est dévastatrice en ce qu’elle vicie le processus de construction des personnes qui en sont victimes.

La philosophe américaine Judith Butler use du terme de « forclusion » pour désigner la situation dans laquelle se trouve une femme victime de violences ou e ségrégation. Ce terme d’origine juridique renvoie alors à ce qui est empêché, exclu, rejeté entièrement, il définit une négation qui suggère le rejet de l’autre. trois types de comportements peuvent être identifiés à cet égard :

Veuillez cliquer sur le lien afin de lire la suite de l’article :

Le mal-être des femmes au travail ou le salaire de la peur

Article rédigé par : Emmanuel Daoud et Lorraine Thouery