Revue Lamy : les limites actuelles de la lutte contre les crimes économiques : le point de vue du pénaliste

05 janvier 2021
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Après la polémique qui avait vu le jour lors de l’adoption de la loi relative à la protection du secret des affaires et, beaucoup plus récemment, le scandale de l’affaire Perenco, la rédaction s’est penchée sur les moyens effectifs des victimes de crimes économiques pour faire valoir leurs droits. Emmanuel Daoud, avocat pénaliste, Sandra Cossart et Laura Bourgeois, de l’ONG Sherpa, ont accepté de répondre à nos questions. Voici, en premier lieu, le point de vue d’Emmanuel Daoud.

Veuillez télécharger le PDF afin de lire la suite de l’article : 

Article rédigé par : Emmanuel Daoud